Caporal Chef Manu Guibbert : Il bat en retraite !

Publié le par Amicale des Sapeurs Pompiers de Saint Gervais

Pour la première fois, Manu le magnifique bat en retraite ! Tout le monde est venu voir ça à la salle des fêtes de Saint Gervais et cela a donné une fête à son image : pleine d'amitié, d'émotion et de joie.

Ses amis de toujours, ses anciens et actuels collègues pompiers et sa famille sont venus lui rendre hommage. Et les cadeaux ont été nombreux, les discours émouvants, les sourires sincères. Manu a été le maitre de cérémonie parfait, une sortie par la grande porte des personnalités rares à devenir une "institution" aux yeux de tous. 

A Manu 11 

Vous trouverez quelques photos de cette soirée exceptionnelle dans l'album rubrique "festivités de l'amicale". Des photos de Manu attentif aux propos des autres, de Manu donnant le sourire à tous, de Manu festoyant en pompier/chasseur, de nos jolies fleurs pompiers plus très fraîches aux heures tardives, de certains plein d'ivresse !

Et puis, pour ceux qui méconnaissent Manu, pour ceux qui s'intéressent, comme lui, aux autres, voici son portrait cadeau :

Naître le 31 décembre à Saint Gervais, il fallait vraiment le faire et Manu ne souhaitait pour rien au monde passer le réveillon du jour de l’an dans le ventre de sa mère. Car, c’est un vrai fêtard ce Manu ! Un roi de la danse toutes époques confondues, un roi de la chanson avec une préférence pour la période Claude François, un roi de l’ambiance, de la bonne bouffe et du bon vin. Bref, il ne raterait pas une bonne fiesta. Et le goût de la fête résonne, pour lui, comme un air de franche camaraderie. Pour cette raison, il s’engage en 1987 aux côtés des premiers sapeurs pompiers de Saint Gervais. Il bâtit, sous les couleurs de l’aventure, un centre de secours unique en son genre où l’on peignait soi-même les camions en rouge. Une sacrée mentalité ! Sans chercher les honneurs, il est nommé caporal chef le 24 Août 2002. Et toujours dans l’altruisme le plus noble, Manu rejoint l’équipe municipale pour servir sa commune avant tout. Si le projet lui plaît, il fonce corps et âme. Comme à la DDE, où son père et son grand-père l’ont précédé et où son fils l’a suivi. Une véritable histoire familiale comme il aime. Car ce père de deux enfants, David et Stéphanie, n’a rien à envier aux autres. Ses enfants l’adorent et ses petits enfants, Carla et Lucas, n’hésitent pas à lui passer de la crème tout en le coiffant sans qu’il ne dise un mot. Même Ida, sa femme italienne, l’aime avec le sourire depuis 1975 ! Plus la famille s’agrandit (Christel, sa belle-fille, et Cédric, son beau-fils), plus son cœur grossit. Une passion qu’il partage avec la chasse et ses amis chasseurs. 400 coups…ils ont fait ceux-là !

Plus humain que Manu, tu meurs. Si on lui cherche un ennemi, on lui trouve que des admirateurs. Alors, bonne retraite Monsieur Manu et les pompiers vous gardent, pour toujours, une place d’honneur dans leurs rangs.

Manu.jpg

 

CLES :

Le 31 décembre1952 : Naissance à Saint Gervais sur Mare. Après quelques années passées à Olonzac, il s’installe définitivement dans sa ville natale en 1981.

Le 12 avril 1975: Mariage avec Ida Iomonaco, italienne.

Le 17 août 1975 : Naissance de son fils, David.

Le 18 mars 1980 : Naissance de sa fille, Stéphanie.

Le 24 juillet 1987, Intégration au centre de sapeurs pompiers de Saint Gervais sur Mare.

Le 10 février 2003 , Naissance de sa petite fille, Carla.

Le 15 février 2008, Naissance de son petit fils, Lucas.


Selon vous, pourquoi Manu bat-il en retraite ? 4 pompiers répondent...


Christophe Roques, Saint Gervais

Adjudant chef, 44 ans :

"Depuis la nuit des temps, tous les sages et tous les guerriers méritent un repos. Maintenant, eux seuls savent quand c’est le moment…Manu ne bat pas en retraite, il passe la flamme de la sagesse. Il dépose les armes (LDV250) et change de costume, du bleu pompier au vert chasseur"


Luc Luna, Saint Gervais

Sergent, 30 ans :

 "Manu, battre en retraite ? C’est impossible ! Après avoir battu le feu comme personne, Manu bat le buisson pour le gibier, bat la campagne, bat les cartes et la mesure au comité des fêtes. Mais jamais, Manu ne battra en retraite !"

Fabien Estruch, Saint Gervais

Caporal, 25 ans :
 
"Je pense que Manu bat en retraite car il veut laisser aux jeunes la chance de s'exprimer au cours des manifestations de l'amicale. Cependant, je pense que pour mettre l'ambiance il n'y a pas meilleur que lui ! Manu une autre histoire !"

 
Christophe Touren, Saint Gervais

Caporal Chef, 35 ans :

"Manu ne bat pas en retraite parce qu’il va toujours au bout de ses engagements. C’est un homme de confiance absolue. En plus, il est incontournable en Claude François et a toujours été particulièrement professionnel en intervention et en distribution de calendriers".



L'Ami...cale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article